Lyon, une ville au long passé historique

Le long passé de la ville de Lyon a laissé des traces visibles dans son patrimoine architectural et culturel, des ruines romaines aux bâtiments de la Renaissance. Très peu de villes dans le monde affichent une telle diversité que l'UNESCO a décidé de classer ses sites historiques dans le patrimoine mondial en décembre 1998.

De la préhistoire à l'arrivée des Romains

Les premières traces de peuplement remontent à la préhistoire mais aucune preuve d'occupation continue n'avait été trouvée avant l'arrivée des Romains. La ville fut fondée en 43 avant Jésus Christ par le général Lucius Munatius Plancus en tant que colonie romaine sous le nom de Lugdunum. Deuxième ville de l'empire romain après Rome, Lugdunum a été proclamée capitale des trois Gaules par l'empereur Auguste. Les Romains construisirent un théâtre, un forum, des temples, le sanctuaire qui se dit de Cybèle, des bains, des aqueducs et des maisons confortables. Sur les pentes de la Croix-Rousse, l’amphithéâtre des trois Gaules devint le centre politique où se réunissaient chaque année les représentants de 60 tribus de trois provinces.

Le Vieux-Lyon

Le Vieux-Lyon est divisé en trois quartiers, témoins de son histoire. Au nord, au quartier Saint-Paul, vous pouvez voir l'église Saint-Paul, l'une des plus anciennes églises de Lyon. À l'époque de la Renaissance, les marchands utilisaient la région de l'église comme centre commercial. Au centre, se trouve le quartier Saint-Jean. La rue fut construite à la fin du IIIe siècle lorsque les habitants de la colline de Fourvière, le centre-ville de l'époque romaine, ont rencontré des difficultés d'approvisionnement en eau et ont dû descendre pour obtenir de l'eau. La Cathédrale Saint-Jean située dans ce quartier a été construite à partir du XIIe siècle. Dans la partie sud se trouve le quartier Saint-Georges. L'église Saint-Georges qui s'y trouve date de 1844.

Secteur sauvegardé de France

Le Vieux Lyon, comme son nom l'indique, est l'une des villes les plus anciennes de France. Grâce à la politique du gouvernement français au cours de la seconde moitié du XXe siècle, il est resté presque intact pendant des siècles. En effet, en 1957, le maire de Lyon projetait de démolir une partie importante des vieux bâtiments de la ville. Mais ce projet n'a pas pu se concrétiser car le ministre de la Culture de l'époque, André Malraux a choisi le Vieux Lyon comme premier secteur sauvegardé de France. Il est toujours là malgré ces menaces de destruction.
L’Olympique Lyonnais, un club de foot mythique
Le 8 décembre, tous les Lyonnais célèbrent la fête des lumières

Plan du site