Comment bien gérer le stockage de son entrepôt ?

Dans un environnement concurrentiel de plus en plus compétitif, la gestion d’entrepôt permet de faire la différence. Elle intervient tout aussi bien pour réduire les coûts que pour fidéliser les clients.

Gérer, c’est prévoir !

Quand on parle de la gestion d’entrepôts, les deux principes à ne pas négliger concernent la prévision et l’organisation. La prévision dont on se réfère ici concerne l’entrepôt avant même sa construction. Un entrepôt possède un but bien défini, qu’il soit l’extension d’une entreprise de production ou la mission principale de l’organisation. Un entrepôt utilisé comme une extension d’une unité de production sera plus aisé à préparer. Les besoins de l’entreprise en matière de stockage sont clairement définis. Pour une entreprise qui propose des services d’entreposage, l’identification des besoins est plus difficile. Par conséquent, l’entrepôt peut avoir besoin d’une certaine diversité de technique de stockage. Selon les clients cibles, il peut être nécessaire de prévoir un local de froid, isotherme et de stockage de produits dangereux. La disposition de l’entrepôt et les équipements nécessaires seront également définis selon l’étude du marché concernant les articles à stocker.

Une bonne organisation est la clé du succès

Le deuxième élément à considérer concerne l’organisation de l’entrepôt, une fois les prévisions réalisées. L’organisation de l’entrepôt ne concerne pas uniquement l’implantation des zones de stockage. Il faut considérer les zones de chargement et de déchargement, et le classement des articles. La zone de chargement et de déchargement est d’une importance clé, car tous les flux de l’entrepôt en dépendent. Elle doit être assez large pour accueillir plusieurs véhicules de transport et permettre le cross-docking. Le cross-docking vise à minimiser le passage des articles dans l’entrepôt en envoyant en livraison ceux qui viennent d’être livrés. Ce système permet de réduire les délais de livraison d’une commande et donc d’être plus compétitif. Cependant, sa gestion présente des risques, car si des articles sont présents en stock, le cross-docking rallonge leurs séjours.

Le classement des articles, une science délicate !

En ce qui concerne le classement des articles, il faut se référer à leurs natures et leurs valeurs. Ainsi, les articles qui nécessitent un même système de stockage doivent être réunis. En guise d’exemple, tous ceux qui se conservent à une température négative doivent rester dans la zone frigorifiée. Cependant, il faudra séparer les produits dangereux avec les produits alimentaires, même s’ils demandent les mêmes conditions de stockage. Concernant toujours le classement des articles, il faudra étudier ceux qui contribuent le plus au chiffre d’affaires. Ces articles ne devront jamais être en rupture de stock et être placés près de la zone de chargement

L’immobilier d’entreprise et la réglementation environnementale
Faut-il acheter ou louer ses locaux d’entreprise ?

Plan du site